SITUATIONS DE JEU

**** LES DIFFERENTES SITUATIONS DE JEU ****

 

Quelles que soient les conditions de jeu, l’adversaire que l’on rencontre, le niveau de notre prestation sur le terrain, ou l’évolution du score, un match est constitué de temps forts et de temps faibles. Au cours d’une même rencontre, sur une durée plus ou moins importante, nous pouvons avoir le sentiment d’être plus forts que l’adversaire, de se sentir invincible, ou au contraire avoir l’impression d’être malmenés et dominés par l’adversaire, dans tous les secteurs du jeu.

 

Ces temps forts et ces temps faibles se traduisent souvent par des infériorités ou supériorités numériques, que ce soit en situation de jeu défensive ou offensive. A nous de bien savoir les négocier, après avoir analysé rapidement la situation de jeu immédiate dans laquelle nous nous trouvons.

 

 

**** QUELQUES CONSEILS ****

 

Mon équipe n’a pas le ballon :

 

 

EN SUPERIORITE DEFENSIVE :  

-       ne pas se jeter (surtout si l’adversaire est un bon dribbleur)

-    penser à couvrir son partenaire essayant d’intervenir

-    tenter d’isoler l’adversaire, de le coincer à deux intelligemment

-    surtout ne pas laisser un joueur adverse tout seul (INTERDIT)

-    intervenir avec assurance et contrer

 

 

EN INFERIORITE DEFENSIVE :

 

-          ne pas se livrer

-          système de recul frein, bien prendre ses appuis

-          toujours se situer entre le ballon et son propre but

-          empêcher le dribble et la frappe

-          anticiper et intercepter quand on est sûr de notre coup

-          jeu du hors-jeu éventuel

-          s’aligner et monter sans se jeter (si on est 2,3 ou plus, contre 3,4 ou plus)

-          défendre en zone par rapport au ballon, coulisser

-          se tenir proche les uns des autres, faire bloc

-          limiter les intervalles, se couvrir mutuellement

-          compenser par l’intelligence de placement et de déplacement

(si on récupère le ballon)

-          ne pas le perdre, rester serein, ne pas s’affoler, garder la lucidité pour le conserver

-          soit en jeu court, rapide et précis, avec du mouvement autour du récupérateur

-          soit en jeu long dans la profondeur pour permettre à l’équipe de se rééquilibrer

-          demande une grande concentration et une bonne application technique

 

 

Mon équipe a le ballon :

 

 

 

EN SUPERIORITE OFFENSIVE :

 

-          provoquer, fixer l’adversaire et donner le ballon à un partenaire

-          utiliser le joueur libre

-          penser au passage dans le dos (dédoublement)

-          attention de ne pas se mettre en position de hors-jeu

-          se démarquer, s’écarter du porteur de balle pour lui faciliter la transmission et éviter l’interception du défenseur adverse (si on est trop prés du porteur, un seul défenseur peut nous bloquer)

-          fixer et feinter pour y aller seul (éventuellement se servir de l’appel d’un partenaire)

 

EN INFERIORITE OFFENSIVE :

 

-          tenter le dribble ou la succession de dribble

-          feinter, prendre à contre pied

-          s’ouvrir un angle de tir

-          tenter la frappe de loin

(si on est 2 joueurs minimum contre 3)

-          utiliser le une/deux, le jeu rapide pour surprendre l’adversaire

-          profiter du moindre espace, du moindre intervalle

-          être audacieux et opportuniste

 

 Ces conseils sont simplement théoriques, à nous de les mettre en pratique le plus souvent possible. A savoir qu’on y rajoute l’instinct du joueur, son improvisation et sa créativité.

CONTACT

SAISON 2016-2017

Le FAM Féminin recrute dans toutes les catégories

Contactez la personne référente pour avoir plus d'informations.

Cyril Caléca (U15F à Séniors) 06.74.98.63.07

Claude Cocchi (U6F à U14F) 06.23.92.08.10