Constats

Activité physique et fonctions cognitives chez l'enfant et l'adolescent

Institut de recherche bio-médicale et d'épidémiologie du sport (IRMES) INSEP

 

 

L'apprentissage de vocabulaire est 20% plus rapide après un exercice physique intense.

L'exercice coordonné et le cours de sport classique améliorent les performances en termes d'attention et de concentration.

Une meilleure forme physique est associé à de meilleures notes (moyenne des notes obtenues dans 4 cours fondamentaux), et inversement.

Endurance cardiorespiratoire et force musculaire sont les facteurs les plus associés à la réussite scolaire.

Chez les filles au lycée : corrélation positive entre activité physique et moyenne des notes, ainsi qu'entre pratique de sports collectifs et moyenne des notes.

Le football permet de développer toutes les capacités physiques et physiologiques (endurance, force, vitesse et coordination).

Le jeu doit être adapté à l'âge et si nécessaire aux antécédents de blessures.

La pratique du football permet ainsi de lutter contre les maladies "du siècle" comme l'obésité, diabète, hypertension artérielle.

Chez les femmes en particulier, le football permet de gagner en masse osseuse jusqu'à 20 ans puis, après, de limiter la perte osseuse et donc les risques de fractures lors des chutes.

 

 

Source : INSERM, Activité physique, contextes et effets sur la santé - Conclusion de l'expertise collective.

CONTACT

SAISON 2017-2018

Le FAM Féminin recrute dans toutes les catégories

Contactez la personne référente pour avoir plus d'informations.

Cyril Caléca (U15F à Séniors) 06.74.98.63.07

Claude Cocchi (U6F à U14F) 06.23.92.08.10